Église Protestante Unie de Royan

De retour du Grand Kiff

jeudi 15 août 2013 par Douglas Nelson, Gloria

Gloria et Morel, deux jeunes de notre paroisse, ont participé au Grand Kiff 2013 à Grenoble en juillet 2013. Ils partagent leur expérience avec nous...

Gloria

Les premiers jours du Grand Kiff n’ont pas étés très spirituels, on s’est surtout amusé. Le matin on faisait une petite activité biblique avant d’aller assister au culte. La seconde activité que j’ai faite était la prophétie et nous avons écouté la Lettre d’Amour du Père, c’était vraiment très beau. Il y a eu des associations qui sont venues nous présenter leur projet et j’en ai profité pour écrire une lettre pour l’Acat. Au fur et à mesure, j’ai fait fait de supers rencontres.

Nous avons eu la visite du Frère Benoît de Taizé qui nous a expliqué le quotidien des membres de la communauté et ce qui l’avait poussé à rejoindre les Frères. Les conditions climatiques lors des 3 derniers jours nous ont forcé à rester dans l’amphithéâtre la majeure partie du temps, mais ça a eu du bon sur le côté spirituel que je cherchais. Nous avons eu de nombreux témoignages de personnes dont de simples rencontres ont bouleversés la vie.

Le dernier jour, nous avons fait une sorte de course d’orientation dans la ville. On avait une carte et des points où nous rendre, à chaque fois on y rencontrait des personnes qui nous proposaient des activités, ou des témoignages. Au cours de notre parcours, on pouvait recevoir un défis par sms, comme faire une pyramide avec 2 passants ou encore faire un câlin à un arbre. Une fois le défis réalisé on envoyait une photo pour le valider et on obtenait des points.

Vers 14 heures, on s’est tous retrouvé sur une place pour exécuter le flash mob qu’on avait répété avec sur notre tête un chapeau en papier réalisé lors d’une activité. Lorsque le flash mob a été réalisé 2 fois, on s’est dispersé par groupe pour rejoindre le tram et rentrer. Beaucoup de passants nous on arrêté pour nous demander ce qu’on faisait, des fois on devait parler en anglais pour se faire comprendre, mais ce n’était pas un problème. Bien sûr nous avons eu quelque mots durs, des regards pas toujours bienveillants, mais c’était une très belle expérience à renouveler.

En retournant pour la dernière fois sur le site, je disait à une amie : « je garde mon chapeau comme ça j’aurais un souvenir ». Et quand je disait ça un groupe d’enfant est venu vers nous en criant « Cappello ! Cappello ! » Je n’avait pas compris mais instinctivement j’ai tendu mon chapeau à l’un d’eux. C’est Michel qui nous a dis que cappello voulait dire chapeau en italien. Quand on partais définitivement et que j’ai revu ce groupe d’enfant avec nos chapeau j’ai souri et j’ai compris que je n’avait rien perdu, bien au contraire.

La chose la plus importante que j’ai comprise pendant ce séjour, c’est que Dieu à placé en nous énormément d’amour et qu’il n’aime pas plus l’un de ses enfant qu’un autre. Avant je me disait pourquoi moi et pas un autre, après tout Dieu il a plein d’enfants, et il y en a qui ont des problèmes plus importants, donc quand il aura le temps, peut-être qu’il s’occupera de moi, et encore... Un jour je n’arrivait pas à enlever le clé de la porte et on devait partir, j’en avait marre, et j’ai prié. Ensuite j’ai mis la main sur la clé, j’ai tiré et elle est sortie. Le lendemain Michel avait perdu les clé du mini bus, alors il est parti devant pour les chercher. On s’est regroupé et on à prier. En allant su le site, on a vu Michel avec un sourire et les clés, c’est au bout de ces 2 jours que j’ai compris pourquoi on disait : qui ne demande rien n’a rien et l’homme propose, Dieu dispose.Toutes ces révélations m’ont permis de croire d’avantage en ce que je désire vraiment, et d’arrêter de me dire pourquoi moi au lieu de pourquoi pas moi.

C’est aussi après ces quelque jours que j’ai vraiment saisi le sens des phrases que je prononçait lors de ma confirmation :

 Je veux dire merci au Seigneur ;
de tout mon cœur, de veux remercier l’unique et vrai Dieu.
Oui je veux remercier le Seigneur
sans oublier un seul de ses bienfaits.
C’est lui qui pardonne toute mes fautes,
me comble de bonté et de tendresse.
Il remplit ma vie de bonheur.
Le Seigneur aime ses fidèles
comme un père aime ses enfants. [1]

L’un des texte qui m’a le plus marqué est Ésaïe 54 v.10 :

Même si les collines venaient à s’ébranler,
même si les montagnes venaient à changer de place,
l’amour que j’ai pour toi ne changera jamais,
et l’engagement que je prends d’assurer ton bonheur
restera inébranlable.
C’est moi, le Seigneur, qui te le dis,
moi qui te garde ma tendresse.

C’était comme une réponse à ce que je disait il y a 2 ans.

Morel

Au Grand Kiff on a joué, chanté, dansé. Il y a eu des cultes mais c’était des cultes presque en chanson avec des invités qui venaient témoigner. Des personnes représentant des associations nous ont expliqué ce qu’ils faisaient.

J’ai aimé car ça a mélangé religion et plaisir.

Vidéos

WebTV du Grand Kiff 2013

[1Psaume 103.


Accueil | Mentions légales | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 48403

Podcast Podcast via iTunes Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Jeunesse   ?