Église Protestante Unie de Royan
Du 19 au 21 octobre 2012

Synode Régional 2012 à Barbezieux

Synthèse par notre délégué, Jacques Noiriel
samedi 10 novembre 2012 par Monique Olivier

Le pasteur Douglas NELSON et Jacques NOIRIEL ont participé au synode régional 2012 à Barbezieux.
Comme il avait lieu en Charente, il a été placé sous le signe de l’escargot.

Dans son message, Valérie MITRANI, présidente du Conseil régional a fait mention de la citation charentaise suivante : « Lente et persévérante, la cagouille mène son chemin avec patience et constance » et a déclaré : « Lenteur, persévérance, mener son chemin avec patience et constance ; ces mots correspondent bien à la vie de l’Église »

Voeux

Le synode a exprimé des vœux qui avaient pour sujet : une demande de supervision des ministres, l’information sur les documents de dialogue œcuménique, la communication des notes sur les donations et dons et le besoin en outils d’animation de l’évangélisation.

Il a aussi exprimé deux autres vœux qui méritent particulièrement d ’être cités :

  • demande au Conseil National de l’Église Réformée de France d’un renforcement du soutien à la Communauté Juive devant les actes antisémites ;
  • demandes à la Fédération Protestante de France, d’un développement et un renforcement de l’action de la commission pour le dialogue avec l’Islam ainsi que l’élaboration d’un outil pour aider les Églises locales dans ce dialogue.

Sujet du Synode

Le sujet du Synode était « La révision de la carte des régions réformées »
Pour la région Ouest elle se traduit par la perte de l’Eglise de Cosne-Sancerre qui, après regroupement avec celle de Nevers de la région Centre- Alpes-Rhone rejoindront la région de Paris.
Les autres régions sont plus ou moins concernées par des gains ou pertes de l’ordre de 3 à 6 Églises.
Mais, surtout, la région Est y gagne les Églises évangéliques luthérienne du pays de Montbéliard pour former la région Est Unie dans le cadre de la mise en place de l’Église Protestante Unie de France.

Le synode a donné un avis favorable :

  • à la nouvelle carte des régions,
  • à sa mise en œuvre en 2013,
  • et à un maintien inchangé de la répartition des délégations au synode national jusqu’en 2014.

Comme ce synode était le dernier de la région Ouest de l’Église Réformée de France qui va devenir la région Ouest de l’Église Protestante Unie de France, une soirée de reconnaissance a été organisée le samedi soir.
Y étaient présents les anciens présidents du Conseil Régional Jean-Marc KIEFER, Olivier PIGEAUD et Laurent SCHLUMBERGER qui y a présenté le logo de l’EPUF

Finances

Le trésorier régional a présenté la situation financière.

Le résultat de l’exercice 2011 est un déficit de 70 000 €, du à de nombreuses subventions à des paroisses pour dossiers immobiliers mais, aussi et surtout, au fait que les contributions des Églises locales n’ont pas été honorées à 100 % .
Celui de 2012 risque aussi d’être déficitaire car, depuis juillet, 36 ministres sont au travail, alors que le budget ne permet de financer que 33 à 34 postes pastoraux.
Le budget de 2013 ne permettra de financer que 30 postes pastoraux, compte tenu des cibles prévues et acceptées. En conséquence, après les départs de ministres (retraite ou mutation) en juillet 2013, cinq à six postes de plus risquent de se trouver vacants.

Décisions importantes

Deux décisions importantes ont été prises.

Tout d’abord, suite à une réflexion en groupe où les délégués de chaque consistoire ont examiné la situation d’un autre consistoire et vice-versa ( pour le consistoire de Charente-Maritime celui de Charente-Limousin ) suivi d’une synthèse commune pour dégager les critères d’organisation de la vie de l’Église, la décision a été la suivante :
« Compte tenu du fait que l’implantation des Églises locales ne correspond plus toujours à la réalité, le Synode demande au Conseil régional :

  • de s’interroger sur la pertinence des limites des consistoires,
  • de promouvoir une réflexion des Églises sur leur regroupement,
  • de prendre en considération les nouvelles techniques de communication,
  • d’intégrer l’idée d’une évolution éventuelle du modèle pastoral
  • et invite les Conseils presbytéraux à réfléchir à un meilleur partage des responsabilités entre pasteurs et laïcs et à une éventuelle collaboration avec les Églises proches. »

Ensuite une autre décision demandant au Conseil régional et à l’Équipe régionale d’animation financière ( ERAF ) de réfléchir sur les capacités contributives financières des Églises locales.
Dans ce but de procéder à une consultation très ouverte des Églises locales, grâce à un questionnaire destiné, après étude, à aboutir à une nouvelle grille de répartition de ces contributions.


Accueil | Mentions légales | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 48403

Podcast Podcast via iTunes Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie associative   ?